Nos conseils

Prévention

Le pharmacien correspondant, un nouveau membre du parcours de soin

29.05.2024

Pharmacien correspondant

Depuis le 28 mai 2021, il est possible pour tout patient d’être suivi par un pharmacien correspondant. Plus besoin d’aller consulter son médecin traitant pour un renouvellement d’ordonnance. Il est désormais possible d’être suivi par un pharmacien correspondant pour certains traitements. Une grande avancée qui va permettre aux pharmaciens d’assurer la continuité des soins, en particulier pour le traitement des maladies chroniques.

Le pharmacien correspondant : comment ça marche ?

Pour pouvoir être suivi par un pharmacien correspondant, le patient doit le désigner auprès de l’Assurance maladie. Grâce à cette déclaration, le pharmacien correspondant pourra délivrer certains traitements, et même ajuster la posologie de ceux-ci afin d’effectuer des adaptations. Toutefois, l’ordonnance du médecin devra mentionner que le pharmacien peut faire le renouvellement ou le changement de posologie, qui pourra être limité à une partie de l’ordonnance. En cas de nouvelle posologie, le pharmacien devra en informer le médecin traitant.

Comme son nom l’indique, le pharmacien correspondant devra ajouter toutes les initiatives qu’il a prises sur l’ordonnance du patient. Le dossier médical du patient sera ainsi partagé au fil des modifications. Il faudra tout de même consulter son médecin traitant, puisque ces renouvellements ne peuvent pas excéder 12 mois. Une fois passé ce délai, une nouvelle consultation sera nécessaire.

Ce nouveau décret permet de faciliter l’accès aux soins pour le patient, surtout s’il vit dans un désert médical ou si les délais pour obtenir un rendez-vous sont très élevés. Ce protocole permet ainsi de désengorger les cabinets médicaux et de faire des économies, sans pour autant nuire au bon suivi des patients.

Un moyen efficace de répondre à la demande de certains déserts médicaux

C’est l’avantage principal de ce décret, rendre les soins accessibles dans les déserts médicaux. C’est ainsi que des dizaines de milliers de patients vont pouvoir profiter de ce nouveau dispositif et ainsi éviter de se rendre dans un cabinet médical éloigné de leur domicile. Le pharmacien correspondant offre de nouvelles possibilités de soins, surtout pour les patients bénéficiant d’un traitement chronique avec un renouvellement régulier de leur ordonnance. 
Bien que très pratique, cette solution n’est cependant pas obligatoire pour les patients. Cela n’exerce aucune influence sur le remboursement par la Sécurité sociale. Ce décret se veut simplement une solution afin de venir en aide aux patients qui n’ont pas facilement accès au soin. Une véritable avancée pour le milieu médical qui donne une nouvelle dimension au pharmacien afin de mieux l’intégrer dans le suivi médical d’un patient.

Source : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14947

Besoin d'aide ? Une question ?