Comment prendre soin de soi et de la planète ?

prendre soin de soi et de la planète

Entre la pollution des grandes villes, la transformation de nos aliments par l’industrie agroalimentaire et les changements climatiques, notre environnement joue beaucoup sur notre santé et notre bien-être. Comment concilier sécurité sanitaire et préservation de la planète ? Petit tour d’horizon des bonnes pratiques à adopter pour prendre soin de soi et de la planète.

L’environnement : quel impact sur notre corps ?

La pollution atmosphérique est identifiée aujourd’hui comme l’un des risques les plus importants pour la santé des hommes et des femmes. En 2017, le nombre de décès prématurés dus à la pollution est estimé à environ 500 000 au sein de l’Union européenne* ! Et ce n’est qu’un exemple. L’air que nous respirons, l’eau que nous buvons, les aliments que nous consommons sont directement issus de cette biodiversité qui nous entoure. En changeant nos habitudes et nos modes de consommation par des gestes simples, nous prévenons les risques de maladies infectieuses et ainsi améliorons nos conditions de vie.

Comment allier plaisir, santé et écologie ?

Revoir son alimentation

prendre soin de soi et de la planète

Si l’alimentation représente une source de plaisir, elle peut être aussi l’occasion de préserver l’environnement. Parce que la MCCI, mutuelle toujours proche des préoccupations de chacun, accompagne depuis 60 ans ses adhérents dans chaque moment de leur vie, voici quelques bonnes pratiques à suivre au quotidien pour prendre soin de soi et de la planète :

  • Diminuer sa consommation de viande en privilégiant les protéines végétales (fruits secs, lentilles, fèves, soja…) est une tendance qui s’accélère. En effet, selon une étude récente**, près de la moitié des Français ont réduit leur consommation de viande au cours des trois dernières années ! Une habitude qui vient aussi réduire les risques de cancer colorectal.

  • Manger local:  une alimentation responsable passe par le circuit court. En effet, les fruits et légumes perdent leurs vitamines à partir du moment où ils sont récoltés. Or, plus le voyage est long, moins ils sont riches en vitamines et en saveur, et plus ils contiennent d’additifs alimentaires et de sulfites utilisés pour allonger leur durée de vie. Ainsi, en mangeant local, vous contribuez à la sauvegarde de la biodiversité et au partage des ressources, tout en offrant le meilleur à votre organisme !

Gare à la pollution d’intérieur !

prendre soin de soi et de la planète

Et parce nous passons plus de 80% de notre temps à la maison, il est important de chouchouter son chez-soi :

  • Dépolluez votre intérieur: les parfums d’ambiance, odeurs de colle, de peintures et appareils de chauffage mal entretenus diffusent au quotidien de fines particules chimiques. Infiniment petites, celles-ci pénètrent pourtant dans nos voies respiratoires et, de là, dans notre organisme. Plusieurs solutions pour parer à cette pollution : limiter les produits toxiques, nettoyer régulièrement les grilles d’aération, ne pas surchauffer son intérieur et aérer 5 à 10 minutes par jour les pièces de vie.
  • Misez sur des produits ménagers naturels : c’est prouvé, 50 % des phosphates rejetés dans les eaux françaises proviennent des produits d’entretien*. Or le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude et le savon noir sont des ingrédients assainissants, désinfectants et détartrants, au même titre que les produits WC et lingettes polluantes. Misez sur ces produits naturels pour un ménage 100% écolo et bon pour la santé.

*Source : Agence européenne de l’environnement

**Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME)

Laisser un commentaire

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité