Comment lutter contre le blues de l’hiver ?

Le lundi 16 janvier, c’est le « Blue Monday » : un terme anglo-saxon qui désigne le jour le plus déprimant de l’année. Légende urbaine ou vérité scientifique, il faut pourtant reconnaître qu’au cœur de l’hiver, notre moral est mis à rude épreuve, on parle de blues de l’hiver ! Comment reconnaître les signes du blues de l’hiver, du début d’année ? Quelles astuces et bonnes pratiques pour combattre la déprime saisonnière et garder le sourire.

Reconnaître les signes du blues de l’hiver

Symptomatiques de l’hiver, les causes de cette baisse de moral sont multiples : manque d’ensoleillement, météo maussade, baisse d’énergie, virus saisonniers, fin de la magie des fêtes… en ce début janvier, les raisons de broyer du noir ne manquent pas.
Bien que passagère, cette déprime biologique et saisonnière a parfois un effet boule-de-neige et provoque mélancolie, insomnies, pensées lugubres, sédentarité et repli sur soi. Un cercle vicieux dont il est alors difficile de sortir. Heureusement, des solutions existent pour doper votre moral.

blues de l'hiver

Manger, bouger pour un moral à toute épreuve

  • Une cure de vitamines

La baisse de moral est souvent associée à un manque de vitamines dans notre alimentation. Ce sont pourtant des antidépresseurs naturels, qui font également rempart contre les virus et bactéries pathogènes. Pour donner un coup de fouet à votre organisme, privilégiez la vitamine C, qu’on trouve dans les oranges, les kiwis et les poivrons. Faites également une cure de magnésium, réputé pour réguler l’humeur et qu’on puise dans le cacao, les fruits à coque, les céréales complètes, les fruits de mer et les poissons gras. Enfin, consommez de la vitamine B6, présente dans les bananes et les abats : cette vitamine permet la fabrication de la sérotonine, de la mélatonine et de la dopamine, dites hormones du bonheur, et réduit ainsi le risque d’anxiété et de dépression.

  • Pratiquez une activité sportive

Course à pied, aquagym, randonnée… En plus de conserver la forme, l’exercice physique sécrète de l’endorphine, hormone du bien-être et de la détente.
Et si vous préférez y aller en douceur, pourquoi ne pas tenter les sports « soft » comme le yoga et le Pilates ? Ces deux disciplines proches de la gymnastique présentent de multiples bienfaits pour votre santé et votre équilibre, le tout sans vous essouffler.

De la lumière, du sommeil !

  • Testez la luminothérapie

La durée d’ensoleillement étant plus faible en hiver qu’aux autres saisons, nous manquons de vitamine D : une vitamine synthétisée précisément par la lumière naturelle. Pour pallier à ce manque, pensez à la luminothérapie : une approche scientifique qui consiste à s’exposer tous les jours à une lumière de haute intensité, pendant une période donnée. En institut ou à domicile en utilisant votre propre lampe, trente minutes par jour suffisent pour recharger vos batteries !

  • Et pourquoi pas la phytothérapie ?

Bien que non conventionnelle, cette pratique thérapeutique consiste à consommer des plantes médicinales pour booster son capital santé. Le millepertuis, le curcuma, le ginseng et la lavande sont ainsi réputés pour stimuler la bonne humeur. Quant à la camomille, à la valériane et à la passiflore, leurs vertus relaxantes aident à combattre le stress et apaiser les tensions. Vous pouvez les consommer par exemple sous forme de gélules, de tisanes ou de comprimés.

  • Soignez votre sommeil

Une étude américaine menée par la « Society of Behavioral Medicine » en 2021 montre que les méfaits psychologiques liés au manque de sommeil (irritabilité, angoisse, nervosité…) se manifestent dès la première « mauvaise » nuit de sommeil. A l’inverse, un sommeil suffisamment réparateur impacte positivement la concentration, la mémoire et la bonne humeur ! Pour bien dormir, appliquez dès maintenant ces quelques astuces : ne pas surchauffer la chambre, éviter les repas copieux le soir, limiter les écrans dont la lumière bleue affecte l’endormissement et conserver autant que possible un horaire régulier de coucher.

Votre blues saisonnier ne passe pas et vous ressentez le besoin d’en parler ? La MCCI offre la possibilité de bénéficier jusqu’à huit séances assurées par des psychologues conventionnés par l’Assurance Maladie.

Et pour aller plus loin, n’hésitez pas à échanger avec un spécialiste de la santé via notre plateforme Angel : une équipe pluri-disciplinaire répond à vos interrogations et en toute confidentialité. Pour en savoir plus : https://www.mcci.fr/services/angel/

Laisser un commentaire

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité