Allergies saisonnières : comment atténuer vos symptômes ?

Éternuements, écoulement nasal, yeux qui piquent, gorge qui démange… Le printemps est de retour et avec lui, les symptômes du traditionnel « rhume des foins ». Les allergies saisonnières touchent près de 6 millions de personnes en France. Comment lutter contre les allergies aux pollens et améliorer votre quotidien ?

Le pollen, qu’est-ce que c’est ?

Grains microscopiques émis par les végétaux dès l’arrivée du printemps et dispersés par le vent, les principaux pollens observés en France sont le pollen de bouleau, de chêne et de platane.
Si les pollens sont inoffensifs pour la plupart d’entre nous, ils peuvent toutefois provoquer une surréaction du système immunitaire : c’est la fameuse rhinite allergique, une inflammation des muqueuses du nez et du larynx qui concerne 20 % des enfants à partir de 9 ans et 30 % des adultes¹. Un chiffre en nette augmentation depuis quelques années, en raison de la pollution atmosphérique et du réchauffement climatique. D’ici 2050, les spécialistes estiment d’ailleurs que la moitié de la population française en souffrira².

allergies saisonnières

La bonne nouvelle est qu’il possible de s’en prémunir, de lutter contre les allergies ou du moins de limiter ses effets !

Les bonnes pratiques à adopter pour limiter vos réactions allergiques

Evitez la surexposition aux pollens grâce à quelques gestes simples :

  • Aérez votre intérieur dès le matin ou en fin de journée, lorsque l’air est peu chargé en pollens ;
  • Fermez vos fenêtres si vous tondez la pelouse et portez des lunettes de soleil en extérieur pour protéger vos yeux ;
  • Lavez régulièrement vos cheveux en fin de journée pour éliminer au maximum les pollens et éviter d’en déposer sur votre oreiller;
  • N’étendez pas votre linge dans le jardin, l’humidité facilitant la fixation des pollens ;
  • Lors de vos déplacements en voiture, gardez au maximum les vitres fermées ;
  • Surveillez régulièrement les pics de pollution atmosphérique, consultables notamment sur le site du Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) : https://www.pollens.fr/ .

 

Les traitements naturels et médecines douces, des armes efficaces

Misez sur les remèdes de grands-mères pour renforcer votre système immunitaire et calmer vos crises allergiques :

  • Les tisanes à base d’ortie et de menthe poivrée sont reconnues pour leurs vertus antihistaminiques et atténueront votre écoulement nasal ;
  • Consommez des fruits frais, comme les pommes qui contiennent de la quercétine, une substance réduisant la production d’histamine, ou secs comme les noix, riches en magnésium et vitamine E ;
  • En cas de difficultés à respirer, pratiquez des inhalations à base de thym : un expectorant naturel qui décongestionne efficacement les voies respiratoires ;
  • Enfin, les huiles essentielles de lavande, de camomille ou encore d’eucalyptus radié sont des anti-inflammatoires naturels et apaisent les crises d’éternuements : à consommer sans modération !

Si vos symptômes sont persistants et perturbent votre quotidien, consultez votre médecin traitant ou un allergologue sans tarder.

Le saviez-vous ? MCCI, votre mutuelle, met à disposition de ses adhérents une équipe de spécialistes qui apporte réponses et conseils adaptés à toutes vos questions « santé ». Il s’agit d’un service unique disponible par téléphone au 36 33 et par tchat sur Angel.fr.

Découvrez le service ici

¹ Source : INSERM

² Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

Laisser un commentaire

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité