• Commentaires de la publication :0 commentaire

Problème de vue ? On vous aide à y voir plus clair

Prévenir les risques de problème de vue est important à chaque âge. Entre la surexposition aux écrans et les agressions de l’environnement, nos yeux sont des organes précieux et fragiles. Quels sont les signaux d’alarme ? Quand consulter ? Qui consulter ? D’ailleurs connaissez-vous l’orthoptie ? Nous vous proposons un petit tour d’horizon des spécialistes de la santé visuelle et des prises en charge prévues en cas de problème de vue.

Quels signaux d’alarme doivent amener à consulter ?

En France, trois personnes sur quatre âgées de plus de 20 ans sont atteintes de troubles de la vision. Quant aux plus de 60 ans, ils représentent 97 %[1]. Lorsqu’un problème de vue n’est pas corrigé, il peut avoir de graves conséquences : risques de chutes et d’accidents de la route, fatigue chronique, maux de tête, baisse de la concentration… De plus, certaines pathologies visuelles non traitées comme le glaucome (la destruction progressive du nerf optique) peuvent conduire à une cécité irréversible.
En parallèle des examens de routine, voici les principaux symptômes qui doivent vous inciter à consulter un spécialiste :

  • Une baisse brutale de l’acuité visuelle, dont la cause peut être un décollement de la rétine ;
  • Une photophobie ;
  • Une sécheresse oculaire ;
  • Une vision floue par intermittences ;
  • Un rétrécissement du champ visuel ;
  • Des picotements ou des douleurs dans les yeux, qui peuvent être le signe d’une infection ;
  • Des troubles visuels associés à des maux de tête ou migraines ophtalmiques.

Des visites de contrôles à chaque âge

Dès la petite enfance, les contrôles sont importants pour anticiper un éventuel problème de vue. Ils permettent de dépister des troubles comme la myopie, l’astigmatisme, l’hypermétropie ou de rééduquer certains types de strabisme. Par la suite, avant l’âge de quarante ans, un examen tous les cinq ans est conseillé. En effet, une altération de la vue n’est pas toujours sensible. Enfin, après la quarantaine, les visites de contrôle doivent être plus régulières : une visite tous les 3 ans, puis une visite tous les ans à partir de 60 ans.

Généraliste, ophtalmo, rééducation… qui consulter ?

  • L’ophtalmologue est le médecin spécialiste que vous devez consulter pour un bilan, si vous pensez avoir des troubles visuels. Il détecte les troubles de la vision tels que la presbytie, la myopie et l’astigmatisme et il propose les corrections appropriées voire une éventuelle intervention chirurgicale
  • L’opticien, pour le renouvellement de vos lunettes et lentilles : depuis avril 2007, ce professionnel peut renouveler l’équipement d’une personne de plus de 16 ans à partir d’une même ordonnance, pendant trois ans.
  • L’orthoptiste, spécialiste de la rééducation des yeux. En fonction du bilan obtenu chez l’ophtalmologue (fatigue oculaire, strabisme, opération de l’œil…), ce professionnel soigne les muscles de l’œil par des séances de rééducation. Il apprend au patient à mieux maîtriser son regard et à atténuer les gênes ressenties. Le bilan orthoptique et les séances de rééducation doivent obligatoirement être prescrits par un médecin.

Bon à savoir

Depuis le 1er février 2023, les orthoptistes sont désormais habilités à prescrire des lunettes et des lentilles de correction. Vous pouvez en bénéficier en accès direct et sans ordonnance.

Pour quelle prise en charge ?

Dans le cadre du dispositif « 100% santé » et pour financer vos équipements (montures, verres…), vous pouvez prétendre à l’offre « optique » qui comprend les équipements de la classe dite « A », sans reste à charge. Pour en savoir plus : Tout savoir sur le 100% santé

Les séances d’orthoptie sont remboursées à hauteur de 60 % du tarif de base de la Sécurité sociale (le remboursement n’est possible que si les séances ont été prescrites par un médecin). En fonction de votre contrat de garanties MCCI, vous pouvez bénéficier d’une prise en charge complémentaire.

Enfin, grâce à son partenaire Itelis, MCCI, votre partenaire santé, va plus loin et met à votre disposition un réseau de plus de 3300 opticiens partenaires et 40 centres de chirurgie réfractive. Ainsi, vous bénéficiez d’un service dédié visant à faciliter la prise de rendez-vous près de votre domicile et dans les meilleurs délais.

En parallèle, nous vous proposons de recevoir à domicile un opticien pour effectuer des tests visuels. Ce service exclusif « Opticien à domicile » permet de profiter d’une assistance personnalisée pour des besoins optiques, sans avoir à se déplacer.

Découvrez ces services ici

[1] Source : INSEE, enquête Handicap-Santé 2008, volet « ménage »

Laisser un commentaire